Les Conférences territoriales en Nouvelle Aquitaine

Le modèle du logement social connaît aujourd’hui de grands bouleversements. Après l’adoption de la loi de finances 2018 et dans un calendrier contraint qui prévoit le prochain examen par le Parlement de la loi "Évolution du logement et aménagement numérique (ÉLAN)", suite à la Conférence de consensus qui vient de s’achever, l’URHlm en Nouvelle-Aquitaine, qui fédère les Associations territoriales AROLIM, AROSHA et AROSH PC, a engagé une réflexion avec les collectivités et les acteurs locaux. Cette démarche s’inscrit dans une dynamique commune de partenariat renforcé depuis la parution des nouvelles orientations du Gouvernement en direction du logement social.

Des Conférences territoriales à Bordeaux, Limoges et Poitiers

L’ambition de ces conférences, qui se sont déroulées entre le 24 janvier et le 9 février 2018, est de partager les principaux enjeux à intégrer pour envisager une évolution du secteur Hlm qui soit en phase avec : les besoins en logements identifiés dans les territoires, les capacités à faire des acteurs locaux à travers les moyens et outils des opérateurs et de leurs partenaires, et en premier lieu les collectivités, les projets développés par et sur les territoires.

Dans cette grande région qu’est la Nouvelle-Aquitaine, les dynamiques locales qu’on peut lire à travers les évolutions socio-démographiques, les fonctions du logement social dans les marchés locaux mais aussi à travers les orientations des collectivités en faveur du logement social et moyens alloués sont contrastées.

Face à ces réalités territoriales diverses, les acteurs de l’Habitat se sont adaptés et ont développé des missions, des services et des produits spécifiques, par ailleurs pas toujours bien connus, ni valorisés. Cet ancrage territorial est un élément fondamental du secteur Hlm.

Outre la nécessité de prendre en compte les spécificités territoriales dans les orientations de la nouvelle politique nationale, c’est la question de la gouvernance de la politique du logement social à l’échelle locale qui est (re)posée avec les changements induits par les mesures du projet de Loi : "quelle articulation entre la politique nationale et locale ? quelle organisation pour rester au plus près des enjeux des territoires ? quelles modalités de coopération des acteurs ?"

Pour y répondre, le même schéma de questionnement a été adopté  lors des trois conférences territoriales :

  • Comment conforter la contribution du logement social au développement économique et à l’aménagement des territoires ?
  • Comment continuer à répondre à la diversité des besoins sociaux en logement tout en intégrant le renforcement des attentes en termes d’accueil des plus précaires ?
  • Quelle organisation des acteurs locaux pour une gouvernance du logement social efficace à l’échelle des territoires ?

Une rencontre de dimension régionale qui clôturera le cycle. Celle-ci s’appuiera sur une restitution et agrégation des travaux menés dans chacun des territoires et visera à mettre en débat une synthèse collective à partir des différents enjeux identifiés et de leur mise en perspective par rapport aux orientations législatives et règlementaires récentes ou à venir.

 

 

 

Abonnez-vous à la newsletter