N’oublions pas les territoires …

Les discussions autour de la « clause de revoyure » se poursuivent et s’intensifient. En effet, depuis notre rencontre avec le Premier ministre, le 21 mars dernier, un calendrier, court et réaliste, a été donné pour aboutir à un compromis entre le Mouvement Hlm et le gouvernement.

Compromis qui doit à la fois permettre, aux organismes Hlm, de maintenir leur capacité d’investissement et au gouvernement, de répondre aux objectifs de réduction de la dépense publique. Un exercice complexe ! Tous les scénarios sont sur la table : montant de la RLS, contreparties en termes d’exploitation et d’investissement, besoins de construction et de réhabilitation.

Dans ces négociations, les territoires ne doivent pas être les grands oubliés ! J’ai rappelé l’importance des politiques locales de l’habitat et les engagements des collectivités locales en la matière. Pour porter cette voix, nous ne sommes pas seuls, le soutien des Associations d’élus est précieux. La FNAR a d’ailleurs alerté le premier ministre sur les impacts territoriaux des réformes, dans un courrier conjoint avec l’ADCF, l’ADF et France Urbaine. Nous continuons, dans le droit fil des actions menées conjointement ces derniers mois, à organiser notre collaboration pour défendre les politiques territoriales du logement.

Les décisions qui seront prises vont nécessairement impacter les orientations prises par les collectivités locales. Nous veillerons à ne pas fragiliser ces politiques pilotées localement dont la vocation première est de loger nos concitoyens les plus modestes.

 

Abonnez-vous à la newsletter