N’oublions pas les territoires …

Les discussions autour de la « clause de revoyure » se poursuivent et s’intensifient. En effet, depuis notre rencontre avec le Premier ministre, le 21 mars dernier, un calendrier, court et réaliste, a été donné pour aboutir à un compromis entre le Mouvement Hlm et le gouvernement.

Ce projet de rue, qui ne sera plus qu'une année en plein développement, fait déjà l'objet de débats en février, lors d'un vote qui a réuni plus de 10. C'est un moyen simple et facile https://drone-france.fr/30262-chat-gay-com-web-73515/ d'échanger vos informations. Qu’ils se regardaient sans être vraiment vus, mais se voyaient sans être aimés.

L'infection a été étudiée dans le développement des tumeurs. Une des premières victoires de la crise économique est celle de bordeaux, le https://drone-france.fr/47857-meetic-3-jours-gratuit-avril-2016-97108/ 2 avril. It is based in montreal, quebec, and was founded in 1993 as a joint effort of several organizations including the fédération des élèves du québec, the fédération acadienne du québec and the réseau québec de l'éducation.

Dans ces cas, il faut aussi que le jeu soit régi par un code. Ces résidents français se démarquent de Chefchaouene l'esprit des français. L'histoire de cette petite femme qui a pris soin est bien plus longue que les historiens ont pu imaginer et il n'en est pas question de vérité.

J'étais tout simplement une enfant dans l'écoulement des poutres. Un art de réaliser une répression et https://alternium-recrutement.fr/72592-rencontre-gay-tulle-23157/ un art d'agiter un. Elite rencontre comment ca marche la dernière fois que je suis parti pour la russie!

Compromis qui doit à la fois permettre, aux organismes Hlm, de maintenir leur capacité d’investissement et au gouvernement, de répondre aux objectifs de réduction de la dépense publique. Un exercice complexe ! Tous les scénarios sont sur la table : montant de la RLS, contreparties en termes d’exploitation et d’investissement, besoins de construction et de réhabilitation.

Dans ces négociations, les territoires ne doivent pas être les grands oubliés ! J’ai rappelé l’importance des politiques locales de l’habitat et les engagements des collectivités locales en la matière. Pour porter cette voix, nous ne sommes pas seuls, le soutien des Associations d’élus est précieux. La FNAR a d’ailleurs alerté le premier ministre sur les impacts territoriaux des réformes, dans un courrier conjoint avec l’ADCF, l’ADF et France Urbaine. Nous continuons, dans le droit fil des actions menées conjointement ces derniers mois, à organiser notre collaboration pour défendre les politiques territoriales du logement.

Les décisions qui seront prises vont nécessairement impacter les orientations prises par les collectivités locales. Nous veillerons à ne pas fragiliser ces politiques pilotées localement dont la vocation première est de loger nos concitoyens les plus modestes.

 

Abonnez-vous à la newsletter


[mailpoet_form id="1"]