Les agréments HLM 2020 en forte baisse, les métropoles à la peine

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 29 janvier 2021

  

Les agréments HLM 2020 en forte baisse, les métropoles à la peine.

Les associations régionales HLM réunies au sein de la FNAR dressent le bilan de la production HLM 2020 sur la base des agréments obtenus dans les 13 Régions de France métropolitaine. Une année 2020 marquée par une baisse totale de 17% par rapport à l’année précédente, avec de grandes disparités régionales.

***

 Lors de leur Assemblée des Territoires du 19 janvier 2020, les associations régionales HLM, réunies au sein de la FNAR, ont dressé un bilan des mauvais chiffres des agréments HLM 2020.

Un point bas historique a été atteint avec 87246 logements agréés, en baisse de 17% par rapport à l’année 2019. Il faut remonter à 2005 pour trouver un total d’agréments aussi faible, les dernières années ayant vu les agréments dépasser généralement les 100 000 unités.

Ce bilan national recouvre des réalités régionales plus disparates et des situations locales inquiétantes. Ainsi, si les régions Bretagne (+16%) ou Hauts-de-France (+17%) présentent des chiffres encourageants, ce sont les Régions en plus forte tension qui affichent les résultats les plus en baisse.

En particulier, les régions PACA (-28%) et Ile-de-France (-30%) présentent un total d’agréments très éloigné de leurs objectifs. Dans ces deux seules régions, ce sont près de 15000 logements qui manqueront sur l’année 2020.

Pour Denis Rambaud, Président de la FNAR, « le retard dans les régions PACA et Ile-de-France est inquiétant car ce sont les régions qui concentrent le plus de demandeurs de logement social. Cela signifie que ces ménages devront attendre encore plus longtemps le logement dont ils ont besoin, car il sera impossible de rattraper rapidement ces 15000 logements manquants ».

Les associations régionales constatent également, dans toutes les régions, que les grandes métropoles, qui « tiraient » la production HLM depuis plusieurs années, sont à la peine en 2020. Presque partout, y compris dans les régions les plus dynamiques, ce sont les métropoles qui ont manqué leurs objectifs de production 2020.

Les associations régionales HLM proposent une explication : le contexte électoral particulier, marqué par une campagne municipale figée par le confinement, explique pour une large part les mauvais résultats de cette année. La plus faible sensibilité de l’opinion aux enjeux d’accès au logement, qui s’est fait jour à l’occasion de cette campagne, est un élément nouveau qui peut expliquer la dynamique plus faible de production. Les changements de majorités municipales, parfois invoqués, n’ont pu jouer qu’un rôle marginal, puisque la baisse se constate également dans les métropoles dont la majorité a été reconduite.

Pour Jean-Luc Vidon, vice-Président de la FNAR et Président de l’AORIF, « les questions de forme urbaine, de densité urbaine et de préservation des sols sont évidemment très importantes et elles sont prises en compte par les organismes Hlm dans leurs projets. Mais ces questions ne peuvent durablement conduire à freiner la production, sauf à admettre que lÎle-de-France est condamnée à vivre une crise profonde et durable du logement, avec toutes les conséquences que cela implique ».

Autre explication avancée : la baisse des agréments s’expliquerait par la forte dépendance à la production en VEFA dans les métropoles, où les bailleurs HLM connaissent de vraies difficultés d’accès au foncier et doivent s’en remettre aux promoteurs. On constate en effet que les agréments HLM suivraient la même pente que la baisse de la promotion immobilière. Pour Muriel Boulmier, vice-Présidente de la FNAR et Présidente de l’Union Régionale HLM de Nouvelle-Aquitaine, « il faut tirer tous les enseignements de cette situation : cela signifie que le secteur HLM ne sait plus être contra-cyclique en cas de crise. Pour les politiques locales de l’habitat et pour la stabilité de notre économie, il faut redonner au secteur HLM la maîtrise de sa production et le rendre moins dépendant au secteur de la promotion immobilière ».

***

La Fédération Nationale des Associations Régionales HLM (FNAR) est une des 5 fédérations HLM regroupées au sein de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH). Elle fédère 12 associations ou unions régionales d’organismes HLM sur tout le territoire métropolitain. Ses 140 collaborateurs et collaboratrices organisent l’animation professionnelle du réseau et l’expression collective des organismes HLM sur leurs territoires.

Abonnez-vous à la newsletter


[mailpoet_form id="1"]