Dynamiques immobilières en Nouvelle Aquitaine

Après une augmentation quasi continue depuis 2015, la construction neuve de logements (publics et privés) marque le pas sur les derniers mois à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine.

Ainsi à fin mai 2018, sur 12 mois glissants, le nombre de logements commencés baisse de 1% et celui des logements autorisés de 3%.

Si le niveau des agréments globaux de logements sociaux s’annonce haut, le tassement de l’activité du logement neuf doit donc inciter à la vigilance. Au-delà de la programmation de logements sociaux, il sera utile d’observer finement la production réelle sur les différents territoires (livraisons, abandons de programmes…), les dynamiques semblant accroître leurs divergences entre territoires tendus et détendus. En parallèle, la Nouvelle-Aquitaine enregistre une hausse de 14% en 3 ans du nombre de demandeurs d’un logement social (entre le 1er janvier 2015 et le 1er janvier 2018). Des départements dits « détendus » ou moins identifiés, enregistrent également une hausse de la demande, comme la Dordogne +23%, les Landes +16%, la Corrèze +13% ou les Deux-Sèvres +9%.

 

Abonnez-vous à la newsletter