Avec les Associations régionales, les organismes Hlm mobilisent les fonds européens

Avec l’appui de la mission Europe de l’USH, les Associations régionales sont mobilisées pour permettre aux organismes de bénéficier des fonds européens. Quelques 1000 projets de rénovations énergétiques ont déjà été menés avec le soutien financier du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) sur la période 2014 – 2020.

Au 1er septembre 2017, soit à mi-parcours, environ 400 millions d’euros de fonds FEDER sont fléchés pour la rénovation énergétique et 589 dossiers ont été déposés auprès des autorités de gestion. Plus de 20 000 ménages vont pouvoir bénéficier d’une réhabilitation financée par le FEDER. Son action contribue à réduire la consommation énergétique des bâtiments avec une stratégie de massification en cohérence avec la politique nationale. L'effet de levier des aides européennes permet de véritables gains énergétiques sur ces rénovations .

D’autre part, certaines régions ont choisi de faire de l’inclusion sociale par le logement une priorité, pour améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables. Pour réduire le nombre de ménages habitant dans des logements précaires, la mesure permet de créer et de réhabiliter des places d’hébergement ou d’accueil, la construction de villages d’insertion pour les communautés ROM, la réhabilitation de logements insalubres… La Picardie consacre ainsi 2,5 millions de FEDER pour adapter l’offre d’hébergement et d’accès au logement des communautés marginalisées.

D’ores et déjà, la FNAR s’engage aux cotés des Associations régionales pour préparer le nouveau programme post 2020.

5 priorités thématiques sont identifiées par l’union européenne :

  • Une Europe plus intelligente
  • Une Europe plus sobre en carbone
  • Une Europe plus connectée
  • Une Europe plus sociale
  • Une Europe plus proche des citoyens

 

Au moment où les interrogations sur le financement du logement social sont fortes, le soutien que la politique de cohésion apporte aux acteurs du logement social est essentiel pour améliorer les conditions de vie  des ménages.

La journée professionnelle, qui se tient le 5 avril dans le contexte des prochaines élections, permettra  de débattre de la proposition d’accompagner par un fonds dédié, les investissements en infrastructures sociales liés au logement abordable, au moyen de sa future politique de cohésion 2021-2027, du deuxième volet du plan Juncker « EUinvest » et de "la mobilisation de la Banque européenne d’investissement".

Abonnez-vous à la newsletter